SEARCH AND PRESS ENTER

Don Karlos

Friedrich Schiller

Dans ce microcosme qu’est la cour d’Espagne sous le joug de l’Inquisition, la situation est à son paroxysme et laisse place aux conspirations les plus folles, comme aux rêves les plus absolus. La place sur le trône est bientôt vacante, la révolution grandit en Flandres, et «menace» de contaminer tout le royaume. Toutes les forces se mettent alors en jeu : le dogme religieux qui n’attend qu’un faux pas pour attaquer, les gradés de l’armée qui ne cherchent qu’à étendre leur conquête. On le sait: le plus informé sera le plus fort. Le palais se révèle être alors une immense salle d’interrogatoire, dans laquelle les protagonistes, à leur insu, sont « mis sur écoute ». Les attentats politiques seront certes déjoués, mais les mystères de l’amour, eux, resteront comme une question en suspens. L’amour est indispensable au changement.

08-Don Karlos

Production

Compagnie / Epik Hotel

Mise en scène  / Catherine Umdenstock

Dramaturgie / Katia Flouest-Sell

Scénographie / Elisabeth Weiss

Costumes / Claire Schirck

Lumières / Manon Lauriol

Création / Mars 2017 au Taps scala, Strasbourg

Costume

Dans un espace plutôt unicolore, les silhouettes peuvent parfaitement se dessiner. Chaque personnage tient un rôle type dans ce défilé de personnalité.

Bien que la parole soit versifiée, les propos tenus évoquent les prises de position de beaucoup de personnalités politiques et publiques d’aujourd’hui.

On pense à la lumière glacée des talk show. Nous tenterons d’y faire référence. Avec la fantaisie en plus. Alors que la défaite de l’Humanisme face à

la Toute-Puissance du dogme semble inévitable, les costumes, jusqu’alors contemporains, opéreront un retour en arrière. L’Histoire et les erreurs de l’Histoire se répètent

35-Don Karlos